Mood

Le jour des Morts

31 octobre 2016

 

LES ORIGINES


Pour comprendre les origines Del dia de los muertos, il faut remonter au temps des Aztèques. Ceux-ci avaient coutume d’organiser 2 fêtes pour les défunts :

> Miccaihuitontli & Hueymiccalhuitl <

〉  La première (Miccaihuitontli) avait lieu courant juillet et était réservée aux enfants décédés.

〉  La seconde (Hueymiccalhuitl) avait lieu 20 jours plus tard et était consacrée cette fois-ci aux adultes.

 •

 Les aztèques avaient pour tradition de célébrer leurs morts. Les familles chantaient, dansaient et apportaient sur les tombes des offrandes pour pouvoir aux besoins des morts dans l’au-delà.

Au XIVe siècle, l’arrivée des conquistadores espagnols marque le début de la christianisation des peuples amérindiens.

Mais les rites et coutumes n’ont pas pour autant tous disparus, certains ont été intégrés au christianisme. Par exemple, les traditions del dia de los muertos ont été conservées mais les dates changées, pour correspondre au calendrier chrétien (Toussaint).

capture-decran-2016-10-21-a-11-47-53

 •

 •

LA TRADITION


Au Mexique le jour des morts n’est donc pas synonyme de tristesse mais de joie.

On célèbre pendant 2 jours la rencontre des morts et des vivants. Comme précédemment, le premier jour (1er novembre) est consacré aux enfants et le deuxième jour (2 novembre) aux adultes.

Pour cette occasion festive, on se retrouve en famille autour d’un grand repas pour boire, manger et rire.

Dans les maisons, des autels sont dressés en souvenir des morts et l’on passe énormément de temps au cimetière à nettoyer les tombes. Celles-ci sont alors décorées avec des centaines de fleurs (oranges principalement), des cierges sont allumés tout autour et des offrandes (jouets, pain des morts, bonbons, fruits, cigarettes, tequila…) sont disposées dessus.

Pendant 2 jours les boulangeries tournent à plein régime pour fabriquer le traditionnel pain des morts.

C’est une petite brioche parsemée de sésame et saupoudrée de sucre. Le pain des morts est l’une des offrandes faite au défunt les plus populaires (ce petit pain très riche doit permettre au défunt d’affronter les températures glaciales de l’hiver). C’est aussi l’occasion de déguster les têtes de morts en sucre et autres confiseries spécialement réalisées pour les festivités.

capture-decran-2016-10-21-a-11-48-05

 •

 •

LA CATRINA


Ce personnage représentant un squelette féminin vêtu de riches habits et portant un grand chapeau fait son apparition dans les caricatures de José Guadelupe Posada. Artiste Mexicain du début du 20èmè siècle, Posada intègre dans ses gravures satiriques ce squelette dandy Calavera de la Catrina pour se moquer de l’élite d’origine indigène qui copiait les modes européennes.

catrina_Posada

Aujourd’hui, la Catrina est surtout là pour nous rappeler que face à la mort les statuts sociaux n’ont que peu d’importance.

capture-decran-2016-10-21-a-11-48-12

 •

 •

Je ne suis jamais allée au Mexique mais rédiger cet article m’a donné envie de sauter dans le premier avion pour aller voir ça de mes propres yeux! J’espère pouvoir le faire un jour! ^-^

 •

♦ Vous avez déjà fêté le jour des morts au Mexique? ♦

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply